You are currently viewing Ces entrepreneuses qui m’inspirent

Ces entrepreneuses qui m’inspirent

Et oui, même en vacances à l’étranger je ne vous oublie pas !

Comme vous avez pu le deviner à partir du titre, nous allons parler I.N.S.P.I.R.A.T.I.O.N.

Être inspiré est nécessaire que ce soit dans l’entrepreneuriat ou dans la vie de manière générale, en s’inspirant des autres nous apprenons et cela peut parfois nous pousser à l’action.

Vous aurez de nombreux articles sur des parcours qui m’inspirent mais pour l’heure, voici les entrepreneuses qui m’inspirent le plus.

Fatou N’Diaye

Si vous me connaissez in real life, cette réponse ne devrait pas vous surprendre.

entrepreneuses-Fatou-NDiaye

Fatou a créé son premier blog sur la plateforme Skyrock sous le nom de My Makeup bag en 2007. My make up bag devient ensuite Black Beauty Bag, une plateforme où elle est l’ambassadrice du cheveu naturel et particulièrement du cheveu très crépus. En effet, beaucoup de nouvelles big choppées ont tendance à vouloir avoir ce qu’on appelle les “curly” et à abhorrer le cheveu très crépu ( aussi nommé 4c).

Fatou montre qu’elle n’a rien à envier aux curly et que les cheveux de type 4c peuvent être facile à démêler, poussent et surtout offrent une large palette de coiffure.

En outre, Fatou est aussi ambassadrice de la beauté noire trop souvent négligé par les marques de cosmétiques. Elle devient consultante pour des marques comme l’Oréal et sera la porte-parole des femmes noires auprès de ces marques.

De plus, Fatou voyage souvent pour des raisons professionnelles ou personnelles. De ce fait,elle partage avec ses abonnées ses visites de nombreux pays (récemment le Mali ou encore la Martinique), ses photos Instagram et ses snaps sont tout simplement addictifs ainsi qu’instructifs.

J’ai connu le blog de Fatou quand j’étais âgée de 15 ans et je l’ai suivi assidûment lors de son inscription sur Snap Chat où on y découvre sa personnalité franche et sincère.

Pour l’anecdote, plus jeune j’avais peur de vieillir et une impression que la vie s’arrêtait après 25 ans (stupide comme pensée je vous l’accorde).

Puis, j’ai découvert Fatou et ma peur de vieillir s’est envolée. Je dirais même que j’ai de plus en plus hâte finalement.

Ah, je ne vous l’ai pas dit ? Fatou a presque 40 ans, c’est fou n’est-ce pas ?

A lire : Je m’appelle Fatou, ça vous pose un problème ?

Clarisse Libene

Clarisse Libene est une entrepreneuse, maman de deux enfants et diplômée d’une école de commerce. (Son blog ici)

entrepreneuses-clarisse-libene

Avant de devenir entrepreneuse, elle a travaillé pour le compte de Yahoo, Orange ou encore pour des start-up.

C’est durant son parcours en école de commerce que l’idée de sa première entreprise “Belle Ebène” commence à germer. Belle Ebène est au début un blog où Clarisse y délivre des astuces et conseils pour prendre soin des cheveux naturels.

En 2010, Belle Ebène voit le jour et connaît un succès rapide. D’abord une boutique en ligne avant de devenir un magasin physique c’est avec l’arrivée de sa dernière fille Serena que Clarisse décide de ralentir le rythme.

Le rythme d’une commerçante est en effet très chargé surtout au sein d’une petite entreprise où il faut tout gérer (l’administratif, la comptabilité, le marketing etc.) pratiquement seule.

Cependant, la phase de l’entrepreneuriat n’est pas terminé pour Clarisse. Après la liquidation de sa société, Clarisse créé Cleva Consulting : une boîte de consulting où elle délivre des formations sur le digital marketing, le e-commerce ou encore l’expérience utilisateur (UX Design).

Elle créé également la Black hair University, un outil de formation en ligne qui sortira prochainement dont l’objectif est d’apprendre à connaître et prendre soin du cheveu crépu.

Sa casquette de mom’preneur ne s’arrête pas là puisqu’elle organise aussi des coaching capillaires.

Sans oublier l’événement annuel de la NHA (Natural Hair Academy) très côté en France dont Clarisse est à l’origine.

En résumé, une véritable source d’inspiration.

A voir : Clarisse interviewé en vidéo par La beauté sur la peau

Khadidja bint Khuwaylid

Comment ne pas mettre cette femme dans mon classement ? Riche commerçante et épouse du Prophète Muhammad (sws). Elle tenait à employer des hommes de confiance pour transporter et vendre ses marchandises.

entrepreneuses-khadidja-femme-du-prophete-commercante

Loyale, douce, déterminée, honnête et d’une intelligence sans pareil. La preuve qu’une femme vertueuse peut également être une véritable business woman.

Impossible de ne pas être inspirée par cette femme.

Et vous, qui vous inspire ?

Laisser un commentaire