You are currently viewing Parcours d’entrepreneure et travailler avec son Voile – Sabrina de Zawaj Box

Parcours d’entrepreneure et travailler avec son Voile – Sabrina de Zawaj Box

Pour cette 2e interview, voici Sabrina, Wedding Planer et fondatrice de Zawaj Box ( site web ).

Zawaj-Box

Le concept de Zawaj box ? Des coffrets cadeaux pour les couples comme des week-end en amoureux, la privation d’un spa, un dîner gastronomique en amoureux … Bref vous l’aurez compris des activités pour les couples musulmans dans le respect de leurs principes.

1-     Pourriez-vous raconter votre parcours scolaire et professionnel ?

J’ai étudié la communication puis j’ai travaillé par nécessité dans le domaine bancaire. J’y ai découvert une veritable passion pour la relation client mais j’ai vu aussi mes limites éthiques j’ai donc cherché une autre voie. Je me suis orienté vers une formation de wedding planner mais la vie m’as offert la chance d’être maman donc cette activité n’était pas conciliable avec une vie de famille.

2- Comment est né Zawaj Box ?

J’étais dans le salon de mon frère et ma belle soeur. Nous parlions d’orient design ( ma société d’organisation de mariage ) puis nous nous demandions de quoi on vraiment besoin les jeunes mariés de la communauté et qui manque cruellement. Nous avons lancer le nom ZawajBox dans un fou rire et c’est partie de là.

3-     En quoi consiste votre activité ?

Nous accompagnons les jeunes époux et les couples dans les moments de leur vie afin de leur permettre de developper l’amour entre eux. Nous proposons des coffrets variés tournés autours du plaisir d’être ensemble.

4-     Comment s’organise une journée-type ?

Ayant deux enfants, mon planning s’articule autours d’eux. Mais généralement je commence par le tour des réseaux sociaux et emails. Puis traitement des commandes. Ensuite je suis souvent en rendez-vous pro soit par téléphone ou en presentiel, puis je publie quelques produits sur mes réseaux sociaux, puis je traite les taches en cours ( dossier de presse, envoi d’email, administratif, veille, achat, recherche de partenaires etc )

5-     Pourquoi avoir choisi d’entreprendre dans cette voie ?

J’aime avant tout me sentir utile aux autres et le domaine du mariage me passionne, j’ai donc mêlé l’utile à l’agréable.

6-     Avant de créer votre entreprise, le voile a t-il été un frein pour trouver un emploi ?

Je ne le portais pas lorsque je cherchais un emploi. J’ai été amené à reprendre mon activité salariée durant quelques semaines après mon congé maternité, ce fut un supplice, devoir retirer mon voile à l’entrée m’as déchiré le coeur. J’ai profité d’un congé parental pour le porter en toute liberté.

7-Diriez-vous que le fait d’être une femme et de porter le voile a un impact sur votre entreprise ? (Des clients qui vous prennent moins au sérieux par exemple ? )

Non pas spécialement.

8-     Quelles sont selon vous les qualités requises pour entreprendre ?

Je pense, ce n’est que mon avis, qu’il ne faut pas être fainéant. L’entreprenariat surtout à son démarrage réclame beaucoup d’efforts et de travail. Puis aussi, il est important selon moi d’être animé par un vrai but, hormis celui de gagner de l’argent.

9-     Quels ont été les difficultés que vous avez pu rencontrer lors de votre parcours entrepreneurial ? Comment les avez-vous surmontées ?

J’ai rencontré différentes difficultés ce serait trop long d’en faire la liste 🙂  Je n’aime pas en faire la liste mais à chaque coup dur, je me suis remise en question, réétudié la situation, et agis en conséquences même si parfois cela n’allait pas dans le sens de ma volonté.

10 –     Comment gère-t-on la concurrence et les finances de l’entreprise tout en restant en adéquation avec l’islam ?

On gère comme on le ferait avec ses finances personnelles, en n’allant pas au dessus de ses capacités financières. J’ai, j’achète, je n’ai pas je patiente jusqu’à avoir les moyens ou je trouve une autre solution. C’est pour cela que le soutien et la solidarité au sein de la communauté sont ESSENTIELS à la survie de nos commerces. Nous n’avons pas le droit de faire appel à une trésorerie extérieure avec intérêt pour 90% des sociétés. Par les achats, les membres de la communauté encouragent ceux qui souhaitent créer un avenir meilleur.

11-  Avez-vous eu peur en vous lançant ? Le sentiment de ne pas être à la hauteur ?

Je n’ai pas le temps d’avoir peur 🙂 sincèrement, la peur me prend 10min et ensuite je me remonte les manches et essaye de faire face à toutes les éventualités qui se présentent. Je ne me sens pratiquement jamais à la hauteur, je me dis : «  ça je pourrais jamais » et puis je dois le faire, et j’essaye de le faire du mieux possible.

11-  Quels sont vos modèles/inspirations ?

Ca doit être ça mon problème, j’en ai pas … je fais selon mes envies et mes capacités. Je m’inspire de toutes celles qui croisent mon chemin, je prends ce que je trouve de plus beau en elles et je m’en nourris.

12-  Quels conseils donneriez-vous à nos sœurs ambitieuses mais qui ont peur de franchir le cap ?

Faites-le. Agissez pour vos enfants et votre épanouissement personnel. Voici ma citation préférée concernant la peur : « J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre. » Nelson Mandela.

Merci à la soeur pour le temps accordé. N’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter à droite afin d’être prévenu dès la publication de nouveaux articles.

Si vous souhaitez être interviewé, n’hésitez pas à me contacter à l’adresse suivante : contact@bakhtawork.com

Laisser un commentaire