You are currently viewing Pourquoi je déteste le dropshipping ?

Pourquoi je déteste le dropshipping ?

No offense hein, vraiment, mais il fallait que ça sorte : je déteste le dropshipping ! Ou du moins, je refuse d’accompagner des clients qui veulent se lancer dans le dropshipping.

Qu’est-ce que le dropshipping ?

Quand on débute un métier ou un business, souvent il nous faut découvrir ce qu’on aime effectuer comme tâche, nos missions de prédilection et ce qu’on déteste faire. Pour se faire, il faut donc expérimenter, je pense à ma Mamie qui répétait à chaque repas « On ne dit pas qu’on aime pas avant d’avoir goûté ».

C’est un peu ça ! Il faut tester et mettre les mains dans le cambouis pour connaître nos envies et savoir dans quoi est-ce que l’on est douée.

Mon objectif business est clairement de viser l’excellence que ce soit pour moi ou pour mes clientes : un produit ou service hypertravaillé, trouver la force différenciante, partir à la source pour assainir les motivations ou encore bien entendu leur donner les clés pour gérer au mieux leur relation client.

C’est là où je clashe avec le dropshipping : le principe est pour le vendeur de ne pas nécessairement avoir besoin de stock puisque son fournisseur est celui qui envoie directement la marchandise au client.

Il y a des avantages indéniables comme :

  • Ne pas avoir à gérer la logistique
  • Ne pas acheter du stock en avance
  • Un coût de départ moins lourd

Mais en tant que Consultante Business, c’est pour moi perdre tout l’intérêt pour les commerçantes que j’accompagne de chercher le packaging, d’emballer le colis, avoir une connaissance pointue des produits vendus pour mieux conseiller mais surtout vérifier la qualité du produit.

Le dropshipping permet-il de véritablement offrir un service de qualité et personnalisé à ses clients ?

Une mésaventure est d’ailleurs arrivée à une de mes clientes qui a eu un business de dropshipping avant que je l’accompagne : une cliente a effectué une commande auprès d’elle et son fournisseur chargé d’envoyer le produit ne l’a JAMAIS envoyé. La cliente n’a donc JAMAIS reçu son produit et elle avait évidemment payé …

Sauf que vous êtes l’intermédiaire entre votre client et le fournisseur et donc qui doit rendre des comptes si ce n’est vous ?

Ce qui est tout à fait différent d’une activité d’achat-revente où vous achetez auprès de fournisseurs mais vous recevez la marchandise puis vous êtes chargée de l’envoyer.

Ce qui vous permet tout simplement de vérifier la conformité qualité du produit avant de le vendre et de l’envoyer à vos clients. 

Ou encore de mettre en avant votre image de marque aussi en proposant des services personnalisés et surtout : vous pourrez vous différencier plus aisément de vos concurrents.

Ai-je besoin d’en dire plus ?

 

Je m’appelle Stacy et j’aide les futures Business Women à lancer leur business ainsi que les entrepreneures déjà lancées à structurer leur projet et développer leur activité grâce à la mise en place d’une stratégie marketing et de communication basée sur le respect de leur identité.

Créer un business qui leur ressemble et surtout qui ne mets pas de côté l’éthique.

Laisser un commentaire